Les mots et les oeuvres

 

Les Mots et les œuvres, Fiction & Cie, Paris, Le Seuil, mai 2017.

Il y a une longue tradition des écrits d’artistes à travers les siècles, mais dès lors que le texte s’affirme comme un complément indispensable de l’œuvre d’art, celle-ci change radicalement de statut. Elle ne se suffit plus à elle-même, sa compréhension globale par le spectateur implique de lire, avant ou en parallèle, le propos théorique qui l’accompagne. Un dispositif se met en place, qui a notamment pour effet de transformer le spectateur, et de faire éclater l’autorité des critiques et des institutions.
Cette profonde mutation a lieu dans les années 1960, et se prolonge dans les décennies suivantes. Elle est ici exposée et analysée à travers trois figures majeures de l’art contemporain : Daniel Buren, Michelangelo Pistoletto et Robert Morris.
Ce livre aborde avec empathie le statut nouveau d’un art qui intègre son explication et l’énoncé de son intention dans le dispositif même de sa livraison au public.

http://www.lesinrocks.com/2017/09/17/arts/expliquer-une-oeuvre-est-il-fondamental-pour-en-comprendre-son-sens-11985851/

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/les-discours-de-lart-de-sally-bonn-et-suzanne-page

Artpress n°447 – Septembre 2017

Beaux-Arts Magazine n°399 – Septembre 2017